Apprécier le tempérament d’un cheval

Le caractère et le comportement du cheval sont des facteurs clés pour leur utilisation. Il est évident qu’un cheval nerveux et peureux peut être dangereux pour un débutant ou un cavalier de loisirs et qu’un cheval sans trop d’énergie ne pourra satisfaire un cavalier de compétition.

Comment définir le tempérament d’un cheval ?

Officiellement, on définit le tempérament d’un cheval selon 5 critères :

L’émotivité : Sa réaction face à un événement nouveau ou soudain.

La grégarité : Sa réaction lorsqu’on le sépare des copains.

La sensibilité : Sa réaction face à différents stimuli sensoriels.

La réactivité vis-à-vis des humains : proche ou distant de l’homme.

L’activité motrice : Son énergie naturelle.

Pour moi, il est également important de connaître son tempérament si vous avez l’intention d’avoir une bonne relation avec lui. Personnellement, je rajoute le critère «câlins» !

Des études ont été faites et des tests scientifiques existent aujourd’hui pour mesurer ces différents critères. Des « tests de tempéraments » ont été développés. Ils sont réalisés de façon standardisée selon un protocole très strict.

Comment le tester ?

Il est vrai que nous prenons le temps d’essayer une ou même plusieurs fois un cheval avant de l’acheter ou de le prendre en demi-pension. Mais il faudrait peut-être prendre en compte ces éléments avant de se décider. Ils pourraient nous permettre de se poser les bonnes questions et surtout, de trouver le bon cheval, notre futur partenaire.

Si notre expérience est suffisante, il n’est pas nécessaire de faire appel à un professionnel pour venir observer notre futur cheval. Nous pouvons nous-même établir son « profil de tempérament» :

Pour tester son émotivité : Tester ses différentes peurs (le faire marcher sur une bâche, ouvrir un parapluie à côté de lui…)

Pour tester sa grégarité : L’emmener loin des autres chevaux et observer ses réactions (hennissements, recherche des autres…)

Pour tester sa sensibilité : Observer s’il est sensible au toucher, au bruit, à la voix…

Pour sa réactivité vis-à-vis des humains et son activité motrice : Le mieux est certainement de le lâcher dans un endroit clos et de ne rien lui demander. Il suffit d’observer s’il bouge et s’il vient nous voir. S’il bouge sans qu’on ne lui ait rien dit, c’est qu’il est plutôt actif, énergique (sauf s’il est inquiet d’être loin des copains, grégarité !). S’il vient vers nous, il est sûrement proche de l’homme.

 

En connaissant tous ces éléments, il est même possible d’établir le profil du cheval parfait avant le début des recherches. Profil parfait pour vous bien sûr car il n’existe pas de bon ou mauvais tempérament. Cela dépend de vous, de vos goûts, de votre niveau et des disciplines que vous pratiquez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *