LE SAVIEZ-VOUS #2 ? Le cheval le plus vieux était anglais !

Vous diriez combien vous ? 40 ? 50 ? Un peu plus encore…  Le 27 novembre 1822, après une longue vie bien remplie, Old Billy, un cheval de trait, meurt à l’âge de… 62 ans dans le petit village de Woolston dans le sud de l’Angleterre. Il était né en 1760 chez Edward Robinson ! Vendu à l’âge de 2 ans, il a été la propriété de la compagnie Mersey and Irwell Navigation toute sa vie. On n’en sait pas énormément sur sa race mais beaucoup disent qu’il ressemblait à un cob ou un shire.

Sur cette photo qui est en fait une lithographie, on peut voir Old Billy sur un terrain accompagné de Henry Harrison, qui a passé 59 ans de sa vie à ses côtés. On remarque qu’au moment de la reproduction (en 1820), le cheval avait les os saillants au niveau des hanches, le dos creusé et la crinière blanche. En fait, il regroupait tous les aspects d’un vieux cheval.

Si on arrête de se concentrer deux minutes sur le vieux Billy, on remarque à sa droite une sorte de voilier. En réalité, cette lithographie a sûrement dû être produite sur le lieu de travail de Billy. Il était courant à cette époque que les chevaux de trait comme Billy tirent les bateaux qui voulaient traverser l’Angleterre (cheval de halage). Ils se positionnaient parallèlement au canal et tractaient les voyageurs le long de la berge. Ce vieux métier propre aux chevaux est rapidement devenu obsolète lors de la Révolution Industrielle, les moteurs pour bateaux se sont généralisés.

Engagé dans la compagnie qui exploite la Mersey and Irwell Navigation, Billy emmenait les bateaux de la rivière d’Irwell jusqu’à la mer d’Irlande, soit environ 42 kilomètres, le long du (voir carte). Il a travaillé jusqu’à l’âge de 59 ans !


 

Mais comment un cheval de trait produisant autant d’effort physique a pu vivre 62 ans ?

Le mystère reste entier… A l’époque de son vivant, il n’existait pas de registre comme le SIRE aujourd’hui qui aurait permis d’en savoir un peu plus sur ses origines ou autre… La seule trace écrite se trouve dans les annales de Manchester et elle ne fait que citer la longévité exceptionnelle du cheval. Aujourd’hui, on peut retrouver la tête taxidermisée et le squelette de Billy au musée de Manchester avec le titre « Billy – the world’s oldest horse ». Cool !

 

 

1 commentaire sur “LE SAVIEZ-VOUS #2 ? Le cheval le plus vieux était anglais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *